La lettre de Véritas N° 191 - Extrait de la page 22 et 23


Projet12

 

En revisitant notre Histoire, écrite par des Algériens d’envergure et libres, j’ai trouvé quelques sujets de réflexion.

Le grand Ferhat Abbas, pharmacien de Sétif et fondateur des Amis du Manifeste et de la liberté, en 1945, et le premier Président du GPRA - Gouvernement Provisoire de la République Algérienne - de 1958 à 1961 avait écrit des choses troublantes.

Souvenez-vous de sa fameuse déclaration qui lui a valu tant de flèches dans le dos : « J’ai cherché le peuple algérien partout, jusque dans les cimetières, je ne l’ai pas trouvé ! La nation algérienne est née avec la colonisation. ». Plus tard, en 1956, nous le savons, et, surtout, nous savons pourquoi, il a abandonné ses idées et rejoint le FLN, lequel lui a fait une triste fin au lendemain de l’indépendance. Le grand leader a été placé en résidence surveillée par Boumediene, et le 24 décembre 1985, il est mort dans la solitude et l’anonymat.

Le grand historien et ancien intellectuel du FLN, Mohamed Harbi a écrit : « En vérité, notre modernité a commencé avec la colonisation. ». Brouillé depuis avec le FLN, il s’est exilé en France où il poursuit inlassablement ses recherches.

De telles déclarations venant de personnalités aussi éminentes, vont-elle dans le sens de l’article 4 ou le contredisent-elles ? Cela dépend, chacun est influencé par ses propres intentions quand il lit. Mais, en toute logique, ceci et cela n’ont rien à voir ensemble, l’évolution historique d’un peuple, à savoir le passage d’une forme d’organisation à une autre, d’un mode de pensée à un autre, se fait toujours sous l’effet de phénomènes imprévisibles, souvent exogènes : une découverte technique, la naissance d’une nouvelle théorie, le développement des réseaux commerciaux, la rencontre avec un peuple plus avancé, ou une invasion brutale.

Dans un cas, il évolue à son rythme en droite ligne, dans l’autre, il est détourné de sa voie et engagé de force dans une autre, qu’il n’a pas souhaitée. L’Algérie n’eut guère de chance, des invasions, elle en a connues depuis la carthaginoise, et chacune a laissé sa marque.

Les Vandales sont venus et ils ont tout saccagé, les Arabes sont passés en coup de vent, mais ils nous ont, tout de même, laissé l’Islam et leur science naissante, les Ottomans ont fait de nous des pirates et des galériens, la France a placé nos terres en son sein en les travaillant et les faisant fructifier. Ce fut une évolution en zigzag.

L’Europe, elle-même, a accédé à la modernité suite à l’invasion arabe de l’Espagne, et, plus tard, elle est passée à une étape supérieure suite aux secousses de la Révolution Française de 1789. C’est sous les coups de bélier de Jules César que la Gaule s’est soudée et c’est sous la colonisation des Francs issus des Germains que la Gaule est devenue la France.

C’est une autre évolution en zigzag, car de ce point de vue Ferhat Abbas et Mohamed Harbi n’ont fait que dire un processus historique commun à tous les peuples. Le temps suit son cours linéaire ou chaotique et laisse derrière lui surprises et douleurs.

La question que se pose, en revanche, est celle-ci : la colonisation de l’Algérie et d’autres magnifiques régions du monde a-t-elle joué un rôle positif en France ? Et là, nous sommes forcés de répondre que non. Toutes ces conquêtes ont coûté cher à la France, mis à part les richesses matérielles éphémères, elles lui ont collé une terrible et méchante étiquette de premier pays colonisateur des temps modernes, après l’Angleterre. Et là, il faut bien vivre avec son passé.../...

boualem sansal

 

 

85

90

citation 147681

005 Copie2 

barre horizontale 55

15

 

Adhérez à la Lettre de Veritas : cliquez ici.
Puis imprimez le bulletin d'Adhésion à remplir et à retourner à :
Comité VERITAS - B.P. 21 - 31620 FRONTON.

Pensez à joindre votre chèque de 40 euros (minimum) avec votre adhésion - Merci.

Membre actif : 40 euros
Membre de soutien : 50 euros
Membre bienfaiteur : 70 euros et plus

 

Mercivot

AFIN DE MENER JUSQU'AU BOUT, CE COMBAT QUI EST LE "NOTRE"

barre horizontale 55

 027

Pour toute commande, veuillez adresser vos coordonnées postales,
le nombre d'exemplaires souhaités ainsi qu'un
chèque du montant de votre commande,
soit 10 Euros par exemplaire  à :

Comité VERITAS
B.P. 21
31620 FRONTON

 

0002

 

Informations supplémentaires